Chapitre 9: La bataille finale

Publié le par GamesTeam

Nous arrivâmes à l’est de Kawa, malgré notre appréhension, nous nous retrouvons au point de rendez-vous mais il n’y avait personne.

« Mais ? il n’y a personne… Tu penses que nous sommes au bon endroit Daiki ? »

« Oui, c’est obligé mais je ne comprends pas pourquoi il n’y a personne. »

« Il faut quand même rester sur nos gardes, on ne sait jamais. »

« Oui, tu as raison, je pense qu’il faut qu’on les cherche, ça nous fera de l’avance si on les trouvent en premiers. »

« Peut-être que c’est ce qu’ils veulent… Hé ! Regarde, c’est quoi cette croix au sol ? »

Intrigués, nous nous sommes approchés de cette croix et je me souvins que c’est exactement à cet endroit de Kei à pris le coup qui lui a été fatal. Sur cette croix il y avait un logo, celui de Waru. Cela ressemblait à un cercle noir avec deux épées croisées à l’intérieur.

 Soudain, un kunaï nous frôle et manque de peu Hana, nous nous retournons et voyons enfin les meurtriers de nos parents : Kuraï et Kazumi leurs épées croisées vers le ciel comme leurs symboles.

« Alors, on nous a trouvé finalement ? n’est-ce pas merveilleux mon cher Kuraî ? »

« Si Kazumi, nous allons aider ces jeunes gens à retrouver leurs familles en leur offrant le merveilleux cadeau qu’est la mort. »

« Vous n’en ferez rien c’est nous qui allons vous tuer pour les crimes que vous avez commis, et cela à n’importe quel prix ! vous ne ferez plus jamais de mal à personne ! »

Hana s’avança comme pour les provoquer, ce qui me laissa un peu perplexe, je ne savais pas qu’elle avait autant de cran. Maintenant, c’était sûr, l’entrainement lui a donné beaucoup plus confiance en elle.

« Hè ! tu te crois assez douée pour nous battre petite ? Si c’est le cas, pourquoi avez-vous perdu le chien ? Vous ne vouliez plus l’avoir dans les pattes ? Bah, après tous je peux comprendre, ça doit être vraiment pénible de s’en occuper tout le temps… »

« Tu ne parle pas de Kei comme ça ! »

Et sur ces mots, j’engagea bêtement le combat car le fait d’avoir parlé de mon meilleur ami comme cela m’avais vraiment mis hors de moi, je ne me contrôlais plus. Au moment où je fonçais sur kazumi, Hana me suivi est Kuraï se mit à foncer sur Hana.

Le combat dura vraiment longtemps est personne ne réussit à blesser personnes c’est comme-ci nous étions réellement tous au même niveau mais Hana et moi n’avions pas encore recours à nos pouvoirs de transformation, il fallait qu’on s’éloigne d’eux au moins une seconde.

Je fis comprendre à Hana qu’elle devait s’éloigner pour se transformer mais Kazumi compris et en averti Kuraï, nous décidâmes donc de faire notre transformation en même temps, pour cela, Hana utilisa son Hi No Tori No Uta : (Le chant des oiseaux de feu) pour les éloignés de nous mais Kuraï à lancer une sorte de murai d’eau qui a vite fait d’éteindre le feu mais au moins nous avions pu avoir notre forme d’ange-démon.

Maintenant, nous pouvions nous battre à notre aise ce qui fît de nous des combattant je dirai extraordinaire, j’ai enfin réussi à battre Kuraï lorsque celui-ci lança un énorme jet d’eau sur Hana pour éteindre son feu, j’ai utilisé Inazumanoken : (épée foudroyante), ce qui l’a projeté et la mit K.O. Pour ce qui est de Kazumi, elle était moins facile à battre car elle maitrisait les roches et s’en servait comme marionnettes mais nos épées aussi bien faites soit elles ne peuvent rivaliser avec ces énormes roches. Après quelques temps de réflexion, j’ésperais qu’Hana comprendrait mon plan alors j’ai attiré l’intentions sur moi en voulant arrêter les marionnettes puis j’ai lancé Hikari no bakuhatsu : (explosion de lumière) ce qui a eu pour effet d’aveugler Kazumi et je fis signe à Hana de lancé son sort de démon à savoir Jigoku no honō : (Flammes de l’enfer), ce qu’elle fis directement et kazumi fini aussitôt K.O aussi.

« Je m’occupe de donner la mort à Kuraï, toi tu t’occupe de Kazumi si tu veux bien »

« Tout à fait, Allons-y ! »

Puis, après m’avoir fait un clin d’œil complice, Hana me fit signe d’aller vers Kazumi.

D’un coup d’épée, je tuai de sans froid Kazumi comme elle avait tué mes parents auparavant et je savourais ma victoire et je fut tellement heureux d’avoir rendu justice à mes parents et à tout ceux qui ont été victimes de ces deux-là. Mais ma joie fut de court instant car j’entendis Hana hurler de douleur.

 

 

 

A suivre…

Publié dans Daiki

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article