Chapitre 7 : Le deuil

Publié le par GamesTeam

Une fois que nous étions arrivé à Kawa-Est nous avons trouvé le sage dont nous parlais les pécheurs quelques temps auparavant.

Il nous dit qu’il nous félicitait car Ginjiro et Kumiko était les derniers survivants-pantins de Kurai et Kazumi et que désormais ils étaient obligés de se montrer. C’est à ce moments précis que tous les villageois sont arrivés et nous ont féliciter pour notre courage et ils ont aussi montré leurs compassions pour mon cher Kei que je pleure encore.

Après cela, nous avons été invités à déjeuner avec eux, autant le dire c’était un vrai festin je ne pensais pas que Kawa avait des coins aussi riches. Je me souvins que je n’avais jamais aussi bien mangé de toute ma vie et Hana fût de mon avis.

Quand le repas s’acheva, le sage nous a demandé de se battre contre lui, donc il voulait du deux contre un.

« Excusez-moi, mais on ne va quand même pas faire du deux contre un, c’est perdu d’avance. »

« Ne jamais sous-estimer son adversaire ma petite… Allez on commence »

Et c’est sur ses mots que nous avons commencé à nous affronter, ce sage était certes âgé mais il était super fort, il maitrisait tous les éléments et avait des techniques incroyables. Celle que j’ai le plus aimée se nomme Buresuobudoragonzu (Le souffle du dragon), il associe le dragon du feu, de la terre et du vent qui se déchainent sur les adversaires qui ne peuvent plus se défendre.

Finalement, il a gagné le combat et nous avons été très surpris et à bout de souffle.

« C’était un beau combat, vous êtes épatants mais vous pouvez encore mieux faire. Dîtes-moi vous avez quel âge ? »

« Nous avons tous juste 18 ans cela fait maintenant deux ans que nous voyageons pour retrouver Waru. »

« C’était en effet un beau combat, vous avez fait comment pour apprendre tout ça ? »

« Je t’avais bien dit de ne pas me sous-estimé, j’ai appris ces techniques au fil des années. Maintenant j’ai 75 ans. »

« Wow, vous avez une super forme pour quelqu’un de 75 ans ! »

Je n’étais pas sûr que cela se dise, du coup j’ai vite rectifié le tir.

« Vous êtes plus fort que nous sans aucun doute. Vous voudriez bien nous aider pour devenir plus forts. »

« Je ne pense pas. Vous n’avez pas conscience de ce que vous voulez faire là. Vous pensez battre les leaders de Waru ? Vous avez perdu la tête ? »

« Je suis pas sure que ce soyons nous qui avons perdu la tête monsieur, excusez mon impolitesse mais nous avons vécu tous les deux un cauchemar enfants, nos parents sont morts sous nos yeux ! Vous rendez vous un peu compte ! On compte bien se venger quoiqu’il arrive ! »

« C’est bon calme toi une seconde Hana, Excusez-la monsieur, si nous ne pouvons pas alors que devons-nous faire ? Nous ne pouvons pas les laissez courir. Nous avons fait tous ce chemin depuis deux ans et nous avons tués les deux derniers membres de Waru qui étaient utilisé par Kurai et Kazumi et nous comptons bien nous venger et faire régner la paix. »

« Calmez-vous aussi petit, s’il en est ainsi, je vais vous entraînez jusqu’à ce que vous soyez prêt. Mais sachez que mon petit fils avait voulu battre Waru mais il s’est fait tuer par Kurai il y a justement deux ans et il devait avoir 18 ans aussi et c’est pour cela que je ne voulais pas que vous y alliez. »

« Je suis désolée de m’être emportée comme cela, Je vous promets qu’avec Daiki nous y arriverons à les battre »

Sur ces mots, le sage qui se nommait Hisano nous invita à séjourner dans son village, il nous a même trouver un logement.

 

A suivre…

Publié dans Daiki

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article